Cichlidés du Lac Malawi

Aulonocara maylandi maylandi

Aulonocara maylandi maylandi Trewavas, 1984

Description

Description originale : Trewavas E. 1984, Revue française d’Aquariologie Herpétologie v. 11 (no. 1); ref. 5302]

L’espèce a été décrite comme Aulonocara maylandi, à partir de 1 Holotype mâle (BMNH 1984.3.27.1.) collecté à Eccles Reef, près de Makanjila Point, sur la rive oientale du lac et 6 paratypes comprenant 5 mâles collectés par Stuart Grant près de Eccles Reef (Chimwalani Reef) (BMNH 1984.3.27.3-7) et une femelle importée en allemagne (BMNH 1984.3.27.2).  Avec la description de la sous espèces Aulonocara maylandi kendensis, l’espèce initialement décrite s’est retrouvée dans la sous espèces maylandi. Certaines considères les 2 sous espèces comme espèces distinctes. Elle sont ici traitées comme deux sous espèces de l’espèce Aulonocara maylandi.

Etymologiquement, le nom de l’espèce a été donné en l’honneur de Hans J. Mayland.

Aulonocara maylandi maylandi (Abysse, janvier 2009)
Aulonocara maylandi maylandi (Abysse, janvier 2009)

L’espèce

Les mâles présente une robe bleu sombre à grisâtre, avec des barres verticales foncées (1 sous la nuque, 7 sous la dorsale et 2 sous le pédoncule caudal). Le dessus de la tête et de la nuque est de couleur jaune, ce qui distingue notre maylandi de la sous espèce kendensis, chez qui la ciuleur est blanche. Cette coloration frontale apparaît chez les individus mâles, à partir d’une taille de 8 cm. Cette couleur jaune est à l’origine de l’appelation commerciale donnée à l’espèces : Aulonocara Sulphurhead.

Les femelles présentent un patron mélanique gris-brun avec des bandes verticales gris-bleu.

Distribution et habitat

Aulonocara maylandi maylandi est une espèce pétricole, rencontrée au sud de Makanjila point, dans les récifs immergés tel que Luwala Reef et Chimwalani Reef (Eccles Reef).

Aulonocara maylandi maylandi à Luwala Reef

Alimentation, comportement et reproduction

Les mâles défendent une dépression réalisée dans le sable, sous de gros rochers dont le bord forme un toit sur une partie de leur territoire. L’espèce est assez prolifique avec des portes pouvant parfois contenir plus de 100 jeunes.

Aulonocara maylandi maylandi (Abysse, septembre 2006)
Aulonocara maylandi maylandi (Abysse, septembre 2006)
Aulonocara maylandi maylandi (Abysse, janvier 2009)
Aulonocara maylandi maylandi (Abysse, janvier 2009)

Bibliographie

  • E. Trewavas – Un nom et une description pour l’Aulonocara « Sulphur-head », poisson Cichlidé du lac Malawi – Revue Française d’Aquariologie et d’Herpétologie 11, p 7 à 10
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 4ème édition, p. 252 et 360 (Aulonocara maylandi)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 3ème édition, p. 202 et 290 (Aulonocara maylandi)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 2ème édition, p. 203 (Aulonocara maylandi)
  • Ad Konings – Le guide Back to Nature des Cichlidés du Malawi – Cichlid Press – 2ème édition, p. 63 (Aulonocara maylandi)

Plus d’info sur le Web