Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Aqua'Technic/Aquariums/Les batteries d'aquariums

Les batteries d'aquariums

14/01/2007 - Lu 89892 fois
Une batterie d'aquariums est constituée d'un ensemble de bacs reliés entre eux en série et utilisant une filtration commune.

La réalisation de batteries est pratique dans une fishroom, limitant les dépenses en matériel, chauffage, pompes notamment. Elle présente toutefois un inconvénient: en cas d'infection ou de dysfonctionnement, c'est tous les occupants de la batterie qui peuvent trinquer.

Les batteries que je vous propose de découvrir fonctionnent avec une circulation de l'eau entre les cuves jusqu'au filtre, l'eau en étant refoulée dans la cuve opposée. Elles sont de réalisation relativement simple.

Il existe différentes techniques de construction de ces batteries :

  • Sur un même niveau, la circulation s'effectue entre les cuves sur le principe des vases communicants
  • Sur des niveaux différents, la circulation de l'eau s'effectuant par gravité entre les niveaux
  • Un mélange des deux techniques précédente est également possible

 

Assemblage de cuves indépendantes sur un même niveau

Cette technique est, à mon avis, la plus simple à mettre en œuvre, notamment pour ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans le travail du verre. Il suffit de disposer de cuve de même hauteur et même profondeur et de les implanter les unes à coté des autres. La circulation de l'eau s'effectue grâce à des U en PVC, placé en opposition les uns aux autres (voir schéma).

Une attention particulière est à porter sur le diamètre des liaisons entre les bac, de façon à assurer le débit et éviter tout écart de niveau et donc de débordement. Avec une pompe de 1000 litres/heure, j'utilise du DN 40, sans aucun problèmes.
Bien qu'étant la plus simple à réaliser, cette technique présente un risque de débordement, par désamorçage (prise d'air, aspiration de bulle d'air) ou obturations (présence de déchets...) d'une liaison. Mais je vous rassure, j'utilise cette technique sans aucun problème. Un minimum de surveillance permet de palier à tout problème.

Une fois les cuves remplies, les U doivent être amorcés (ne contenir que de l'eau) : Pour cela, il sont rempli d'eau et chaque extrémités obstruées; une fois en place, les bouchons sont enlevés.


remplissage,

bouchonnage,

mise en place,

débouchonnage,

mise en service.

Détails de la crépine.

Pour éviter les passage des poissons d'un bac à l'autre, il est nécessaire de mettre en place une crépine. Celle-ci peut être réalisée à l'aide de grillage plastique type "Nortène" (en jardinerie), dont les mailles seront adaptées à la taille des occupants (adultes ou alevins)

Cuve unique dotée de séparation internes

Cette technique est à mon avis la plus sure en terme de fonctionnement, mais nécessite de travailler le verre. Cette batterie est en fait un aquarium unique dotée de séparations fixes. La cuve peut être construite spécifiquement, ou être constituée d'une cuve du commerce, le nombre de séparations étant fonction des dimensions de la cuve.

Chaque séparation est équipée d'une ouverture sur laquelle est recollée un tamis plastique pour éviter le passage des poissons. L'ouverture peut s'effectuer sur toute la hauteur, ou en partie basse. Dans ce dernier cas, une ouverture supplémentaire, plus petite, en partie haute permet de se prémunir de tout débordement du à un collmatage du tamis. Il existe différents moyens d'assurer le cloisonnement :


inférieur

coté

angle bas
coupe arrondie

en angle bas
coupe droite

entièrement
grillagé
 

Superposition de cuves percées

Avec cette technique, les cuves ne sont plus alignées, mais superposées. Elle nécessite le perçage des cuves.
Par trop plein, l'eau descend dans la cuve inférieure et ainsi de suite, jusqu'à la filtration qui est implantée en partie basse. L'eau est remontée par une pompe adaptée pour la colonne d'eau. Afin d'assurer un brassage correcte de l'eau, il est necessaires que les passages d'eau entre les bacs soit mis en opposition, comme indiqué sur le schémas.
Une crépine est à réalisée pour le trop plein, afin d'éviter la descente des poissons et surtout des alevins.

Mitigeage des techniques précédentes

Les techniques précédentes peuvent être mitigée de façon à obtenir des batteries plus complexes. Chacun usera de son imagination pour créer la batterie qui lui convient le mieux.
Mais attention, plus il a de bac en batterie, plus il y a de risque en cas de pépins. Le plus sage est certainement de limiter le nombre de bacs par batteries, quitte avoir une ou deux batteries supplémentaires.


Informations complémentaires communes

Le PVC employé pour les circulation d'eau est du PVC standard d'évacuation.

Les grillages plastiques utilisés pour empêcher le passage des poisson est du grillage type Nortène (pub gratuite), disponible en jardinerie. Il en existe avec des mailles de toute dimensions, adaptées à tous les besoins, alevins, petits ou gros spécimens; a vous de choisir en fonction de vos besoins.

Plus d'info sur le Web :

Les Commentaires

1 commentaire - Montrer | Rédiger
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Les bacs de mon ancien logementArticle suivant : Les changements d'eau