Faune hors cichlidés

Lanistes spp.


Le genre Lanistes (Montfort, 1810) contient 21 espèces, toutes originaires d’Afrique. L’espèce type du genre est Lansites carinatus (Olivier, 1804).

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Mollusca (Mollusque)
  • Classe : Gasteropoda (Gastéropode)
  • Famille : Ampullaridae (ampulaire)

Le genre Lanistes est caractérisé par une coquille tournée vers la gauche, alors que le corps est dextral (à droite). Ce paradoxe s’appelle « sinistral hyperstrophic ».

On rencontre, dans le lac Malawi, 4 espèces de Lanistes, étroitement liées, dont trois sont endémiques :

  • Lanistes ellipticus,
  • Lanistes nasutus (endémique),
  • Lanistes nyassanus (endémique),
  • Lanistes solidus (endémique).

Les coquilles vides de Lanistes nyassanus et L. solidus servent généralement d’abri aux jeunes Maylandia livingstonii.

Lanistes nyassanus (Dohrn, 1865)

Lanistes nyassanus semble être la plus commune dans le lac Malawi, je vais donc commencer par cette espèce là.

Lanistes nyassanus mesure 6,5 à 7,5 cm et une coquille d’environ 5 cm. Son nom vient de Nyassa, qui est l’ancien nom du lac. La coquille, tournée à gauche, est épaisse et lourde, de couleur brune.
L’opercule est corné avec une structure concentrique. Le pied est brun avec des petites taches lumineuses également réparties sur le corps

Lanistes nyassanus est une espèces endémique du lac Malawi, rencontré dans les zones peu profonde, plantées d’espèces végétales telle que Potamogeton et Vallisneria. Elles descend jusqu’à des profondeur de 10m en saison froide et sèche.

Lanistes nyassanus a une forte tendance végétarienne, broutant les algues et parfois des matières végétales. Occasionnellement, il se nourrit de matière animale. Elle est active tout au long de l’année et est plutôt nocturne, certainement une adaptation pour éviter les prédateurs.

Les œufs sont pondus dans l’eau, sur la végétation et encapsulés dans une masse gélatineuse.

Lanistes cf. nyassanus (chez moi, juin 2014)
Lanistes cf. nyassanus (chez moi, juin 2014)

Lanistes solidus (Smith, 1877)

Lanistes solidus est plus petit que Lanistes nyassanus, avec une coquille d’environ 3 cm et atteignant parfois 4 cm. De couleur brune, la coquille est lourde et épaisse.
L’opercule est corné avec une structure concentrique. Le pied est brun avec des petites taches lumineuses également réparties sur le corps

Lanistes solidus est une espèces endémique du lac Malawi, rencontré dans les zones peu profonde, de 4 à 5 m, plantées d’espèces végétales telle que Potamogeton et Vallisneria. Elles descend jusqu’à des profondeur de 10m en saison froide et sèche

Les oeufs sont pondus dans l’eau, sur la végétation et encapsulés dans une masse gélatineuse.

Lanistes solidus se nourrit principalement des algues présentes sur les surface pleines, ainsi que des matière végétales. Occasionnelement, il se nourrit de matière animale. Il est actif tout au long de l’année, du fait de le présence permanente de nourriture, bien que leur nombre semble siminuer durant la période froide et sèche. L’espèce est plutôt nocturne, certainement une adaption pour éviter les prédateurs.

Lanistes ellipticus (v. Martens, 1866)

Lanistes ellipticus n’est pas endémique du lac Malawi et peut être trouvé dans beaucoup d’endroits d’Afrique australe centrale

Lanistes ellipticus mesure jusqu’à jusqu’à 5 cm. Son opercule est corné avec une structure concentrique et son pied est brun avec des petites taches lumineuses également réparties sur le corps

L’espèce sont pondus dans l’eau, sur la végétation et encapsulés dans une masse gélatineuse

Lanistes nasutus (Mandahl-Barth, 1972)

Cette espèce est plus petite avec une longueur de 4 cm, avec une coquille plus fine et une ouverture plus étroite.

Lanistes nasutus est une espèces endémique du lac Malawi, rencontré à des profondeurs de plus 10 m.