Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Aqua'Dossiers/Ichthyologie/Les noms de poissons

Les noms de poissons

14/01/2007 - Lu 21233 fois
Quelques explications pour comprendre comment sont nommés les poissons.

Les noms latins et la nomenclature zoologique

Les animaux (ainsi que les végétaux) sont désignés par des noms latins ou des noms grecs latinisés. Le premier désigne le genre (nom générique), la première lettre est toujours une majuscule. Le second est le nom de l'espèce (nom spécifique) dans le genre, dont la première lettre est obligatoirement une minuscule. Ces noms composés sont toujours écrit en italique pour indiquer qu'il s'agit de mots latins et il ne comportent pas de caractères accentués :

      • Pterophylum scalare
      • Mikrogeophagus ramirezi
      • Aulonocara nyassae

Ces noms composés sont suivis d'un ou plusieurs noms d'auteur pour conférer un caractère universel à la nomenclature des espèces. Il est suivi (après une virgule) de l'année de la publication scientifique de sa description, le tout écrit normalement.

      • Aulonocara nyassae Regan, 1922
      • Aulonocara korneliae Meyer, Riehl &Zetzsche, 1987

Lorsque le nom de l'auteur et la date sont mise entre parenthèses, cela signifie que le taxinomiste indiqué a été le premier à décrire l'espèce mais sous un autre nom de genre que celui qui est actuellement valide.

      • Cyrtocara moorii (Boulenger, 1902)
        Cette espèce a été décrite pour la première fois par Boulenger dans une publication scientifique de 1902 sous le nom de Haplochromis moorii.

Lorsque pour une même espèce, il est rencontré plusieurs formes géographiques, de part leur coloration, la localisation où est rencontré l'espèce est indiquée après le nom d'espèces, en caractères normaux:

      • Aulonocara stuartgranti Ngara (Boulenger, 1902)
      • Labidochromis caeruleus Mbowe island Fryer, 1956

Ce système binômial offre deux avantages importants: il indique l'apparenté de l'espèce en citant le genre auquel il appartient et permet de combiner les mêmes noms spécifiques avec des noms génériques différents :

      • Copadichromis electra et Copadichromis virginalis, sont deux espèces différentes mais étroitement apparentées, classées dans le même genre
      • Dimidiochromis compressiceps et Altolamprologus compressiceps sont deux espèces différentes dans deux genre différents. Le nom de l'espèce vient du fait que ces 2 espèces sont comprimées.

sp. aff. et cf. pour des espèces non décrites ou indéterminées

Les espèces non décrites scientifiquement ou indéterminée sont nommés à partir du nom de genre écrit comme précédemment, suivi d'une abréviation et d'un nom complémentaire (espèce) :

      • genre sp. "nom provisoire"

sp. pour species indique simplement que l'espèce n'est pas décrites. Elle est assimilable à un genre, mais ne ressemble à aucune autre espèce décrite. "sp." est suivi d'un nom d'espèce provisoire écrit entre guillemets et en caractères normaux (pas d'italiques et pas de majuscules). Le nom provisoire fait référence généralement à une espèce proche et/ou un lieu de pèche et/ou une caractéristique morphologique ...:

      • Labidochromis sp. "perlmutt" indique qu'il s'agit d'une espèce de Labidochromis appelée perlmutt en rapport avec sa couleur nacrée
      • Aulonocara sp. "stuartgranti mbenji" indique qu'il s'agit d'une espèce de Aulonocara proche du stuartgranti provenant de Mbenji (îles)

aff. pour affinis indique que l'espèce concernée est très apparenté ou similaire à l'espèce citée, un ou plusieurs détails confirmant qu'il ne s'agit pas de cette espèce. "aff." est écrit en italique, puisqu'il fait référence à un nom d'espèce valide (non latin)

      • Otopharynx aff. heterodon

cf. pour confer indique, sans certitude que l'espèce est celle indiquée. Il faudrait presque autopsier le spécimen (et avoir les connaissances requises) pour en avoir confirmation. "cf" est plus précis que "aff." il fait référence à un nom d'espèce et s'écrit de la même manière (italique).

      • Lethrinops cf. marginatus indique que l'espèce est très certainement un Lethrinops marginatus" mais...

Noms vernaculaires

Les noms vernaculaires correspondent à l'appellation des poissons par les ethnies des pays d'origine des espèces concernées comme les Mbunas, Utakas, Kaligono, pour certains Cichlidés du lac Malawi.

Compléments d'information

Dans le commerce, ou dans divers articles, il est parfois trouvé des compléments d'information sur les espèces :

      • Svg ou sauvage, précise que les spécimens concernés sont originaire de leur habitat naturel, donc directement prélevé dans la nature.
      • F1 indique qu'il s'agit de spécimens issus de couples de sauvage.
      • Elevage, F2, F5000, Fxxx, etc. indique qu'il s'agit de spécimens d'élevage, dont les origines sauvages sont éloignées de plusieurs générations. Sont également rangés dans cette catégorie les espèces issues de couples F1 ou F1/Svg.

Noms communs et noms commerciaux

Les noms communs sont employés dans le commerces et par les aquariophiles, disons débutants, pour nommer leurs poissons. Les plus connus sont : Guppy, Platy, Scalaire, Discus. Ces noms peuvent porter à confusion et/ou incomplets donner une descendance hybrides :

      • Utilisation du seul non de genre,
      • Pseudo variés, Pseudotropheus bleu, pour des Pseudotropheus ou genres apparentés.
      • Laveurs ou laveurs de carreaux pour les Loricariidés
      • Loche clown, poisson papillon ...

Ils sont donc totalement à proscrire au profit des noms latins.

D'autres noms commerciaux sont également utilisés pour certaines espèces. Ils sont également à éviter :

      • Aulonocara Yellow Top pour Aulonocara sp. "Lwanda"
      • Labido jaune pour Labidochromis caeruleus
      • Electric blue pour Sciaenochromis fryeri...
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Les hydresArticle suivant : L'aquarium de Vannes - 17 août 2002