Aqua'Technic,  Lac Malawi

L’aquarium Malawite

La maintenance de Cichlidés du lac Malawi, nécessite un aquarium adapté, tant sur sa conception, que son aménagement. Les possibilités sont très nombreuses et je me cantonnerais à exposer ce que je fais.

L’aquarium

Le premier critère à prendre en compte concerne les dimensions de l’aquarium. Un volume de 250 litres est un strict minimum, pour un minimum de petits Cichlidés, de 10 à 12 cm (adulte). Un volume de 450 à 600 litres sera déjà plus adapté, mais l’idéal restera le bac de très grand volume, de plus 1000 litres. En effet, les Cichlidés du lac Malawi ont une longueur supérieure à 10 cm et bien souvent proche des 15 à 20 cm.

Le volume seul n’est pas suffisant, les longueur et largeur de la cuve ont aussi leur importance, plus que la hauteur. Les Cichlidés du Malawi, ont plus besoin de surface que de hauteur d’eau. A volume égal, il sera donc possible de mettre légèrement plus de poissons dans un bac de grande surface, plutôt que dans un bac en hauteur. Par exemple, pour un bac de 600 litres, des dimensions de 200x60x50 (LxPxH), seront préférables aux 200x50x60, habituelles du commerce. Mais pour cela, il faudra la plus part du temps réaliser ou faire réaliser la cuve.
Donc pour vos bacs, privilégiez la surface à la hauteur.

Articles connexes

L’un de mes anciens aquariums de 70 cm de large
L’un de mes anciens aquariums de 70 cm de large

La filtration

Coté filtration, on peut imaginer tout un tas de possibilités, mais ma préférence va vers une filtration, de type cuve ouverte, extérieure à l’aquarium, pour gagner de la place et si possible, placée sous l’aquarium. Le débit de la pompe sera de 2 à 3 fois le volume du bac à l’heure, en tenant compte de la colonne d’eau (perte de charge). Un brassage complémentaire est recommandé. Une pré-filtration mécanique est utile pour retenir les plus gros déchets qui seront siphonnés régulièrement. La filtration biologique, la principale, peut être assurée par de la mousse de type polyuréthane (bleu) ou polyesters (matelas), de la pouzzolane ou autres matériaux équivalent. Si nécessaire, une filtration sur support calcaire (sable de corail) peut être mise en oeuvre, en fonction des caractéristiques physico-chimiques de l’eau.
D’autres moyens peuvent être utilisés comme les filtre sur lit de sable fluidisé par exemple : a chacun sa méthode.

L’éclairage

Coté éclairage, il n’est pas nécessaire d’investir dans du matériel sophistiqué. Ce type de bac, pas ou peu planté, ne nécessite pas une grande intensité lumineuse. Des tubes fluorescents type lumière du jour conviennent très bien. Vous avez toute latitude, sur la puissance totale à installer, mais la plupart du temps, un seul tube sera suffisant.
Pour ma part, j’utilise des tubes Biolux d’Osram.

Le chauffage

Même s’il n’y a pas grand chose à dire, cet aspect ne doit pas être oublié. L’eau de l’aquarium est à maintenir dans les environs de 24° C.

Le décor

Le décor de l’aquarium pour Cichlidés du Malawi est principalement composé de sable et de roche, dont le volume est défini par le type d’espèces maintenues. Il aura une forte tendance rocheuse, pour des espèces pétricoles, comme des Mbunas ou une forte tendance sablonneuse, pour des espèces sabulicoles (Lethrinops…). La plupart du temps, la mixité dans des comportements dans l’aquarium nécessite un décor intermédiaire. En fonction de la surface disponible, le décor comprendra un ou plusieurs amoncellements rocheux, procurant suffisamment de cachettes et de vastes plages de sables. Si la surface le permet, quelques cailloux isolés peuvent être disposés autour des amoncellements rocheux, pour assurer une transition. Visuellement, la taille des pierres intervient sur l’impression de volume de l’aquarium. Des roches doivent être de bonnes dimensions, pour que l’aquarium paraisse plus grand.

Amas de roches dans un aquarium (club aquariophile de Vernon)
Amas de roches dans un aquarium (club aquariophile de Vernon)

Les roches doivent reposer directement au fond de l’aquarium, le sable étant introduit après, notamment pour éviter toute fragilisation et effondrement d’édifices rocheux par le travail de sape des poissons. Le fond de l’aquarium peut être protégé des chocs (notamment lors de la mise en place des roches) par un matériau protecteur, tel que de l’Atuglass ou tout autre matériau plus dense que l’eau, avec un joint de colle périphérique, évitant au sable de passer entre les 2 épaisseurs.

La face arrière doit être dotée d’un décor, afin d’obtenir un bon aspect esthétique de l’ensemble. Les possibilités sont nombreuses, allant du décor artificiel collé sur la glace ou au décor extérieur de type poster. Dans ce dernier cas, le plus simple, je vous conseil les posters Hagen, reproduisant des décors rocheux. De couleurs mat, ils ont tendance à ne pas trop rétrécir l’effet de profondeur de l’aquarium.

La plantation

Les plantes ne sont pas indispensables dans ce type d’aquarium. Toutefois, certaines plantes peuvent trouver leur place dans un tel aquarium, notamment des Anubias, Microsorrium pteropus, certaines Cryptocoryne, dont C. usteriana, qui est du plus bel effet dans un grand aquarium. Les plantes au feuillage tendre sont à éviter.

La population

Les possibilités de population sont très variées. Je ne vous donnerais pas ici de populations types, mais quelques conseils. Les poissons seront choisis de taille adaptée à l’aquarium (pas de Nimbochromis dans un 300 l). Afin limiter les risques d’hybridation, les espèces choisies ne devront pas être trop proches (Labidochromis caeruleus et L. sp « perlmutt », ou L. sp. « Hongi » par exemple).