Cichlidés du Lac Malawi,  Cichlidés du reste de l'Afrique

Tilapia (Coptodon) rendalli

Coptodon rendalli (Boulenger, 1897)

Synonymes

  • Chromis rendalli Boulenger, 1897
  • Tilapia melanopleura rendalli (Boulenger, 1897)
  • Tilapia rendalli rendalli (Boulenger, 1897)
  • Tilapia rendallis (Boulenger, 1897)
  • Tilapia sexfasciata Pellegrin, 1900 (synonyme junior)
  • Tilapia latifrons Boulenger, 1906 (synonyme junior)
  • Tilapia christyi Boulenger, 1915 (synonyme junior)
  • Tilapia druryi Gilchrist & Thompson, 1917 (synonyme junior)
  • Tilapia kirkhami Gilchrist & Thompson, 1917 (synonyme junior)
  • Tilapia mackeani Gilchrist & Thompson, 1917 (synonyme junior)
  • Tilapia melanopleura swierstrae Gilchrist & Thompson, 1917 (synonyme junior)
  • Tilapia rendalli swierstrae Gilchrist & Thompson, 1917 (synonyme junior)
  • Tilapia swierstrae Gilchrist & Thompson, 1917 (synonyme junior)
  • Tilapia sykesii Gilchrist & Thompson, 1917 (synonyme junior)
  • Tilapia gefuensis Thys van den Audenaerde, 1964 (synonyme junior)
  • Tilapia rendalli gefuensis Thys van den Audenaerde, 1964 (synonyme junior)
  • Tilapia rendalli (Boulenger, 1897)

L’espèce

Le nom de l’espèce est donné en l’honneur du Dr. Percy Rendall.

Coptodon rendalli est la seule espèce du genre présente dans le lac Malawi. D’après Fishbase, l’espèce peut atteindre les 45 cm de longueur.

Distribution


Coptodon Rendalli est l’une des rares espèces non endémiques du lac Malawi. Dans ce dernier, il occupe les baies sédimentaires peu profondes et affectionne les zones comprenant des plantes aquatiques qui composent une grande partie de leur alimentation. Il est également distribué dans le lac Malombe et la Shire River. Il est également est également rencontré dans les étangs isolés.

Hors du lac Malawi, l’espèce est présente dans de nombreux systèmes hydrologiques africain (Lac Tanganyika, rivières du Sénégal et du Niger, systèmes des fleuves Lualaba, Congo et Zambèze, les régions du delta de l’Okavango, du Natal… En certains endroit, en Afrique, en Asie et en Amériques, Coptodon rendalli a été introduit généralement pour lutter contre les mauvaises herbes et l’aquaculture, avec des incidents défavorables sur l’écologie signalée par plusieurs pays.

Coptodon rendalli, in situ à Thumbi West
Coptodon rendalli, in situ à Thumbi West

Alimentation

Les jeunes, jusqu’à une taille d’environ 5 cm sont zooplanctophages. De 5 à 10 cm, ils présentent un comportement omnivore, en consommant des algues, du plancton, des larves d’insectes et des plantes. Au delà d’une dizaine de centimètres, Coptodon rendalli présente un comportement alimentaire plus spécialisé de macrophytophage (mangeur de plantes). En l’absence de plantes, il semble conserver une habitude omnivore, en consommant en plus des œufs et de jeunes alevins.

Reproduction

Coptodon rendalli est la seule espèce de Cichlidés du lac, ne pratiquant pas l’incubation buccale : C’est un pondeur sur substrat qui présente des relations de couple entre mâle et femelle. Ils gardent ensemble les œufs qui sont pondus sur une roche ou dans un cratère, puis les alevins sont défendus contre les prédateurs, tel que Dimidiochromis compressiceps.

Coptodon rendalli, avec un nuage d'alevins (chez moi, août 2010)
Coptodon rendalli, avec un nuage d’alevins (chez moi, août 2010)

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 3ème édition – Cichlid Press
  • L. Lauzane (Les habitudes alimentaires des poissons d’eau douce africains) – Biologie et Ecologie des poissons d’eau douce Africains – Editions de l’ORSTO

Autres ressources sur le web