Cichlidés du Lac Malawi

Alticorpus peterdaviesi

Alticorpus peterdaviesi (Burgess & Axelrod, 1973 )

Synonymes et description

  • Trematocranus peterdaviesi Burgess & Axelrod, 1973
  • Alticorpus pectinatum Stauffer & McKaye, 1988, considéré comme synonyme junior (Snoeks & Walapa 2004)

Description originale : Burgess, W.E., and H.R. Axelrod. 1973. New cichlids from Lake Malawi. Tropical Fish Hobbyist 22 (2), October: 14, 87-93, 95-98.

L’espèce a été décrite à partir de 2 spécimens pêchés au chalut à Monkey Bay, en mai 1976, par 79m de profondeur.

Etymologie :  le nom de l’espèce est donné en l’honneur de Peter Davies, ancien exportateur de poissons du lac Malawi.

Alticorpus peterdaviesi Monkey bay (type) – Ad Konings – Cichlid press
Alticorpus peterdaviesi Monkey bay (type) – Ad Konings – Cichlid press

L’espèce

Alticorpus peterdaviesi est assez haut de corps. Il présente un nombre important de branchiospines (16 à 19) sur le premier arc branchial, ce qui différencie l’espèce des autres espèces du genre. Sa mâchoire est isognathe.

Les mâles territoriaux présentent un patron de coloration bronze, avec de larges barres foncées. Une bonne partie de la tête, ainsi que la partie supérieure et antérieure du corps sont plus jaunâtre.

Les nageoires impaires sont de couleur bronze. La nageoire dorsale présente une large bordure blanche et une bande submarginale foncée. La nageoire dorsale présente des vermiculures jaune-vert. L’anale est grise avec sa partie inférieure foncée et de larges ocelles jaunes à blancs. Les pelviennes sont foncées et les pectorales jaunâtres. La partie inférieure du corps des mâles sexuellement actif devient noire.
Les femelles sont argentées et teintées de jaune. Leurs nageoires sont jaune à gris. Les nageoires dorsale et caudale présente des marques foncées.

Distribution et habitat

L’espèce est assez rare et sa distribution semble limitée à la partie méridionale du lac, ainsi qu’à Nkhotakota, où certains types ont été collectés. Son habitat n’est pas connu, mais se situe entre 50 et 125m de profondeur (fourchette de collecte des types).

Alimentation, comportement et reproduction

Le nombre de branchiospines laisse envisager une alimentation à base de plancton. Toutefois, les dents pharyngiennes étant hypertrophiées, on peut également supposer une alimentation complémentaire à base d’aliments plus gros.

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 4ème édition – Cichlid Press – p. 400 (Alticorpus peterdaviesi)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 3ème édition – Cichlid Press – p. 302 (Alticorpus peterdaviesi, Alticorpus pectinatum )
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 2ème édition – Cichlid Press – p. 301 (Alticorpus peterdaviesi, Alticorpus pectinatum  )
  • J. Snoeks & R. Walapa – The genus Alticorpus Stauffer & McKaye, 1988 – The Cichlid diversity of Lake Malawi : Identification, distribution and taxonomy. p 43
  • Patrick Tawil – Les Aulonocara et espèces apparentées – RFC n° 92, octobre 1989, p8
  • Burgess, W.E., and H.R. Axelrod. 1973 – New cichlids from Lake Malawi. Tropical Fish Hobbyist 22 (2), October: 14, 87-93, 95-98.

Plus d’info sur le Web