Cichlidés du Lac Malawi

Astatotilapia calliptera

Astatotilapia calliptera (Günther, 1894)

Description de l’espèce

Description originale : Günther, Albert; 1864; « Second report on the reptiles, batrachians, and fishes transmitted by Mr. H. H. Johnston, C. B., from British Central Africa »; Proceedings of the Zoological Society of London; (4); pp. 616-628

Synonymes :

  • Chromis callipterus Günther, 1894
  • Haplochromis callipterus (Günther, 1894)
  • Haplochromis centropristoide Nichols et la Monte, 1931
  • Neochromis simotes nyassae Borodin, 1936

L’étymologie du nom de l’espèce vient du latin : « callipterus », qui signifie « avec de belles nageoires ».

Astatotilapia caliptera,  gravure tirée de Boulenger, G.A. 1915, page 223
Astatotilapia caliptera, gravure tirée de Boulenger, G.A. 1915, page 223

L’espèce

Astatotilapia calliptera est une espèce non endémique du lac Malawi. Les mâles mesurent un peu plus de 13 cm, les femelles restant plus petites. Les mâles dominants sont très colorés, avec une dominante vert olive lumineux pour le tête et le dos, leur partie inférieur est bleu avec une barre noire oblique sur l’œil. Les femelles sont plus ternes, de couleur vert olive à gris en partie inférieur.

Par hypothèse, cette espèce est considérée comme l’ancêtre, au moins en partie du « spécies flock » des Cichlidés haplochrominiens du lac Malawi (Fryer et Iles -1972 :478).

Astatotilapia caliptera
Astatotilapia caliptera

Distribution

Astatotilapia calliptera est une espèce non endémique du lac Malawi. Elle dispose d’un caractère généraliste lui permettant de vivre aussi bien dans le lac, comme dans les rivières et lacs environnants. Les variations chimiques de l’eau ne lui posent aucun problème, puisque qu’on le trouve dans les rivières à PH acide à neutre (5 à 7), comme le lac au pH alcalin (8). Il s’adapte d’une eau trouble (chargée de matières minérales et organiques) que de l’eau claire du lac. Dans le lac  Astatotilapia  calliptera est rencontré dans à peu près tous les biotopes, avec une nette préférence pour les massifs de roseaux et de Vallisneria des baies sédimentaires peu profondes.

Alimentation, reproduction et comportement

Son caractère généraliste en fait un omnivore. Dans son milieu naturel, il consomme des invertébrés, algues, plantes, petits poissons, plancton, aufwuchs…
En aquarium, il acceptera tout type de nourriture.

Le comportement interspécifique d’ Astatotilapia  calliptera est convenable, bien qu’assez remuant. La cohabitation des M’buma sera privilégiée, alors que celle des « Haplo. » et Aulonocara sera à surveiller, voir éviter.
Le comportement intraspécifique est agité, avec fort comportement territorial en aquarium et le besoin de certains mâles à assurer leur dominance.

Astatotilapia calliptera pratique l’incubation buccale de type maternel ovophile. La ponte a lieu dans les zones sablonneuses. Le mâle féconde les oeufs hors de la bouche de la femelle. Après 2 semaines d’incubation, la femelle relâche ses petits et continue les soins pendant 1 semaine.
En aquarium, il faut être attentif à l’hybridation possible entre A. calliptera et d’autres espèces morphologiquement proches.

Forme chromatique

A Chizumulu Island, il existe une forme d’Astatotilapia calliptera différente par sa coloration, avec le corps de couleur bleu. Elle est considérée comme une espèce différente, Astatotilapia sp. « calliptera Chizumulu ».

Astatotilapia caliptera de Same Bay
Astatotilapia caliptera de Same Bay (Laxou/Maxeville, Congrès AFC 2008)

Ressources et informations complémentaires

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 4ème édition – Cichlid Press – p. 13, 281, 284 (Astatotilapia calliptera)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 3ème édition – Cichlid Press – p. 14, 43, 223, 226 (Astatotilapia calliptera)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 2ème édition – Cichlid Press – p. 10, 42, 223 (Astatotilapia calliptera)
  • Ad Konings – Le guide Back to Nature des Cichlidés du Malawi – 2ème édition – Cichlid Press – p. 123 (Astatotilapia calliptera)

Autres ressources sur le web