Cichlidés du Lac Malawi

Dimidiochromis kiwinge

Dimidiochromis kiwinge (Ahl, 1926)

Description

Description originale de l’espèce : Ernst Ahl, 1926 – Einige neue Fische der Familie Cichlidae. Sitzungsberichte der Gesellschaft naturforschender Freunde zu Berlin (1926): 51-62.

L’espèce a été décrite à partir de deux spécimens (holotype ZMB 32386 et 1 paratypes ZMB 32388), collectés près de Langenburg (Lumbila).

Synonymes :

  • Haplochromis kiwinge Ahl, 1926
  • Haplochromis kiwingi Ahl, 1926
  • Haplochromis fuelleborni Ahl, 1926
  • Cyrtocara kiwinge (Ahl, 1926)

Etymologiquement, « kiwinge » signifie poisson ou était le nom donné à l’espèce, dans la langue parlée localement à Lumbila, en 1926.

L’espèce

Localement, Dimidiochromis kiwinge est appelé Binga ou Liyani, par les habitants.

Dimidiochromis kiwinge est espèce profilée et assez allongée mesurant une trentaine de centimètres. Il ressemble à Dimidiochromis strigatus, avec une bouche plus grande, un corps moins profond et une bande horizontale plus large.

Les femelles et les jeunes mâles présentent des flancs argentés, avec la partie supérieure plus foncé, et une bande horizontale noire bien marquée. Les mâles matures présentent un patron mélanique bleu brillant avec une tache dorée sur chaque écaille, sur les flancs.

Distribution et habitat

Dimidiochromis kiwinge est distribué tout autour du lac et est également présent dans le lac Malombe. Il occupe les habitats sablonneux et rocheux du littoral, en eau peu profonde. Inféodé au littoral, il n’est pas une espèce pélagique. Les juvéniles et subadultes ont tendance à se regrouper et il n’est pas rare de voir des juvéniles se nourrir de zooplancton, au sein de bancs de Copadichromis.

Dimidiochromis kiwinge à Border
Femelle Dimidiochromis kiwinge avec ses jeunes à Nkhata Bay

Alimentation, comportement et reproduction

Dimidiochromis kiwinge est un prédateur piscivore qui chasse de petits poissons. Il a une préférence pour les petits utaka et Engraulicypris sardella, la sardine du lac, qu’il chasse en meute, généralement en fin de journée.

Les mâles reproducteurs défendent leur site de ponte. Dans les zones rocheuses, le site se trouve au sommet d’un gros rocher. Dans les zones sablonneuses, Dimidiochromis kiwinge construit un grand édifice de sable, avec une cuvette de reproduction.

Les femelles en incubation restent à mi-eau, où les alevins sont relâchés. Apprès le premier lâcher, elles assurent la garde des jeunes pendant au moins trois semaines.

Maintenance en aquarium

Pour la maintenance de Dimidiochromis kiwinge, je recommande un aquarium de grand volume, avec un minimum 1400 litres. Il convient de privilégier une surface importante plutôt que la hauteur. Un aquarium de dimensions 2.5 x 0.8 x 0.7 m est à mon avis le minimum à prévoir, Dimidiochromis kiwinge étant un nageur actif ayant besoin d’espace. Le décors de l’aquarium doit comprendre une vaste plage de sable fin et de gros rochers.

La population ne devra pas comprendre plus d’un mâle, ceux ci-étant très territoriaux, surtout en milieu clos. Une maintenance en couple sera idéale. Dans le choix de ses colocataires, il est important d’éviter les espèces proches morphologiquement et en coloration, pouvant paraître pour des concurrents en période de reproduction et accentuer son agressivité. Les petites espèces pouvant servir de casse-croute sont également à éviter.

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 4ème édition – Cichlid Press – p. 349 [Dimidiochromis kiwinge]
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 3ème édition – Cichlid Press – p. 338 [Dimidiochromis kiwinge]
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 2ème édition – Cichlid Press – p. 341 [Dimidiochromis kiwinge]
  • Ad Konings – Le guide Back to Nature des Cichlidés du Malawi – 2ème édition – Cichlid Press – p. 192 [Dimidiochromis kiwinge]
  • H.R. Axelrod et W.E. Burgess – Cichlidés africains des lacs Malawi et Tanganyika, 1977 – p. 147 – [Haplochromis kiwinge]
  • Georges F. Turner – Offshore Cichlids of Lake Malawi, 1996 – p. 191 [Dimidiochromis kiwinge]
  • Ernst Ahl, 1926 – Einige neue Fische der Familie Cichlidae. Sitzungsberichte der Gesellschaft naturforschender Freunde zu Berlin (1926): 51-62 [Haplochromis kiwinge]

Plus d’info sur le Web

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *