Aqua'Technic

Le thermomètre

La régulation de la température nécessite de disposer d’un moyen permettant d’en vérifier la valeur. Et dans ce cas, vous l’avez deviné, le thermomètre est de rigueur.

Mais pourquoi faire une page sur le thermomètre, ce petit accessoire d’environ 2 €uro. Eh bien parce que d’abord, ça me fait plaisir et ensuite, parce qu’il y a des choses à dire.

Bien qu’il s’agisse d’un simple accessoire, il en existe de différents types.

Je commencerai par bannir l’échelle colorimètrique autocollante. Ce thermomètre à coller à l’extérieur du bac n’offre pas une bonne précision en etant totalement inesthétique.

Je vous conseille donc le thermomètre en verre à colonne d’alcool graduée. Supprimer ceux à mercure qui sont toxique, par des filières spécialisées, pour éviter de retrouver le mercure dans nos rivières. Sur la plupart de ces thermomètres, la graduation est réalisée sur une feuille cartonnée ou plastique incorporée dans le tube en verre. Il arrive que cette feuille glisse dans le thermomètre, ce qui en fausse la lecture et peut conduire à une mauvaise régulation. Préféré donc un thermomètre bien fini, dont la colonne graduée est bien fixe, ou mieux, réalisée directement sur le tube.

On l’a dit, le thermomètre est un accessoire à incorporer dans l’aquarium, ce qui n’est pas sans poser de petits soucis mineurs. On a souvent tendance à le fixer avec des ventouses qui ont tendance à mal vieillir, nécessitant un remplacement régulier. De plus, il est complètement inesthétique lorsqu’il est fixé aux parois du bac. En ce qui me concerne, je suis allergique aux ventouses. J’essaie donc de fondre le thermomètre le décors.

Planté dans un pot, il peut être noyé dans la végétation
Planté dans un pot, il peut être noyé dans la végétation