Aqua'Technic

Les changements d’eau

Le fonctionnement normal de l’aquarium génère des polluants dans l’eau. Ces polluants sont issus des dégradations biologiques qui ont lieu dans l’aquarium et des urines des animaux. Ils sont éliminés par des changements d’eau réguliers, en fonction de la population de l’aquarium et de l’alimentation des poissons. Plus le population est importante et plus les poissons sont nourris, plus il faudra remplacer une partie de l’eau régulièrement. Pour une aquarium « normalement peuplé » et des poissons nourris parcimonieusement, cela peut être réalisés, au choix, de la manière suivante :

  • 10 à 15% toutes les semaines
  • 15 à 30% tous les 15 jours
  • 30 à 40% tous les mois

Pour un aquarium surpeuplé et des poissons nourris copieusement, un changement d’eau de 30 à 50% tous les quinze jour ne sera pas de trop. Avec de l’habitude, chacun trouvera le ratio le plus adapté à son aquarium

La solution idéale

L’idéal pour les changements d’eau est de disposer d’une arrivée et d’une évacuation d’eau au niveau du ou des aquariums.

D’autres aménagements peuvent compléter une telle installation. Par exemple, un système avec électrovanne et programmateur pour la vidange et un robinet de chasse d’eau avec flotteur pour le remplissage, permettent d’automatiser l’opération. Une autre solution consiste à disposer d’une alimentation en goutte à goutte avec une évacuation d’eau par trop plein. D’autres dispositifs intermédiaires peuvent être mis en place, mais nécessitent un minimum de bricolage.

Une solution simple et courante

Pour la majorité des aquariophiles, disposant de peu d’aquariums, les changements d’eau sont effectués sans artifices particuliers. La technique la plus simple sera manuelle, avec un tuyau souple de longueur suffisante.

Pour le remplissage, le point d’eau est souvent situé loin du bac, générant des risques d’inondations. Dans ce cas il est nécessaire de disposer d’un tuyau avec quelques équipements :

  • un dispositif permettant l’alimentation en eau, avec un raccord adapté pour le point d’eau, ou une pompe de circulation pour le remplissage à partir d’un bidon.
  • un dispositif permettant au tuyau de ne pas quitter le bac lors du remplissage (également pour la vidange) et éviter l’inondation. Ce dispositif est réalisé par la mise en place d’une canne d’aspiration (voir la photo). C’est génial, ça tient tout seul, mais attention au débit, lors du remplissage, qui risque de faire un cratère dans le sol. Coté intérieur, la cane peut être coupée au niveau limite retenu pour le changement d’eau, permettant un désamorçage et l’arrêt automatique de la vidange.

L’amorçage de la vidange se fait souvent naturellement par aspiration buccale. C’est chiant, surtout quand on boit la tasse et je ne parle pas des risques d’infection. La solution consiste à raccorder le tuyau sur l’arrivée d’eau et mettre l’autre extrémité dans le bac. En ouvrant le robinet, on va chasser l’air du tuyau et il suffira ensuite de le désaccoupler de l’alimentation d’eau. L’eau de l’aquarium est alors évacuée, sur le principe des vases communicants, sous réserve que l’évacuation soit placés à la bonne hauteur.