Faune hors cichlidés

Crocodylus niloticus

Crocodylus niloticus (Laurenti, 1768), plus connu sous le nom de crocodile du Nil, il est la plus grande et la plus connue des quatre espèces de crocodiles trouvées en Afrique.

Classification

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordata
  • Sous-embranchement : Craniata (Vertébrés)
  • Super-Classe : Gnathostoma (Gnathostomes)
  • Classe : Reptiles
  • Ordre : Crocodylia (crocodiliens)
  • Famille : Crocodylidae

Description

Il existe des variations considérables dans l’espèce. D’une façon générale, il s’agit d’un grand crocodilien, d’une longueur moyenne de 5 m mais atteignant parfois 6 m. Son poids moyen est de 225 kilogrammes mais peut aller jusqu’à 730 kilogrammes.

Le museau est long et large et est terminé par des narines qui peuvent se fermer sous l’eau.
Les crocodiles du Nil disposent d’un très bon champ de vision. Les pupilles sont des fentes verticales qui s’élargissent la nuit. Les yeux disposent d’une troisième paupière qui les protègent dans l’eau.
Les yeux, les oreilles, et les narines sont « rehaussées » au-dessus de la tête, permettant au crocodile d’être complètement submergé sous l’eau tout en pouvant toujours voir, sentir, et entendre.

Les dents, au nombre de 66 sont longues et coniques. La quatrième dent inférieure est plus grande que les autres et peut être vue quand la bouche est fermée.

Le crocodile du Nil a les jambes courtes terminée par des griffes pointues. La queue est très longue.

Les vieux crocodiles sont des verts uniforme foncé, avec des bandes plus foncés sur la queue. La peau est rugueuse, écailleuse, et imperméable. Elle empêche la déshydratation et la perte de sel de corps. La peau est classique: elle n’a aucun osteodermes (plaques osseuses) sous la peau.

L’espérance de vie du crocodile du Nil est d’en moyenne 45 ans dans son milieu naturel et 80 en captivité.

Distribution et habitat

On rencontre le crocodile du Nil dans toute la majeure partie de l’Afrique (hormis le Sahara). Comme son nom l’indique, il est présent dans le le Nil. On le rencontre également à Madagascar et a été présent aux Seychelles où il a été exterminé.

Présent En Tanzanie, au Malawi et au Mozambique, il est susceptible d’être rencontré sur toutes les rives du Lac Malawi.

L’habitat des crocodiles du Nil est assez varié. Ils peuvent être trouvés dans les fleuves, les lacs, les marais de palétuvier, les estuaires, les marais d’eau douce…

La destruction de leur habitat diminue également leurs nombres.

Crocodylus niloticus, in situ à Mua
Crocodylus niloticus, in situ à Mua

Comportement

Pendant la journée ils peuvent passer des heurs à se dorer la pilule au soleil, le long des berges, avec leurs bouches grande ouverte.

Le crocodiles du Nil ne compte que très peu d’ennemis. A l’âge adulte, peu d’animaux sont disposés à les attaquer attaquer excepté d’autres crocodiles et les hommes. Les jeunes sont par contre plus vulnérables et peuvent être attaqués par de nombreuses espèces carnivores.

Leur réputation de mangeur d’homme n’est pas une légende. Ainsi l’homme représente une proie comme les autres et de nombreuses personnes subissent chaque années les attaques des crocodiles. La plus grande prudence est donc requises pour ceux qui sont amenés à se rendre dans ces régions.

Alimentation

Les juvéniles débutent leur régime alimentaire par de petits invertébrés et insectes aquatiques, mais ils passent rapidement à de plus grands vertébrés (poissons, amphibiens et reptiles).

Les adultes disposent d’un vaste potentiel alimentaire avec un large éventail de grands vertébrés, y compris l’antilope, le buffle, les jeunes hippos, et les félins. Les poissons et les plus petits vertébrés constituent cependant la plus grande partie de leur régime alimentaire. Si besoins est, ils n’hésitent pas à s’attaquer à leurs congénères. Les proies sont avalées entières et sont déchiquetées si nécessaire.

Ils ont un rapport plutôt opportuniste que symbiotiques bien avec plusieurs espèces d’oiseaux qui sont réputés les débarrasser des morceaux de viande coincés entre les dents pendant qu’ils baillent au soleil. Les oiseaux gagnent un repas et les crocodiles se font nettoyer leurs dents des restes du repas.

Reproduction

Les crocodiles du Nil sont sexuellement mûrs vers l’âge de 10 ans, avec une longueur moyenne de 3 m pour les mâles et 2,5 m pour les femelles. La saison des amours se situe en juillet, où ils joignent dans l’eau peu profonde.

La femelle pond en 40-70 (fonction de la population) œufs dans un nid creusés et recouvert de végétation en décomposition près du bord de l’eau. La femelle reste près du nid à le surveiller. Les œufs éclosent après une incubation de 2 ou 3 mois. La proportion de mâle et femelles est défini par la température du nid :

  • au-dessous de 85° F nous obtenons des femelles,
  • entre 85° F et 95° F nous obtenons des mâles et des femelles,
  • au-dessus de 95° F nous obtenons des mâles.

Au moment de l’éclosion, les parents aident les nouveaux né à ouvrir les œufs en les fendant doucement dans leur gueule, entre leur langue et palais supérieur. Ils sont alors portés à l’eau où ils restent durant plusieurs semaines.

Pour en savoir plus

Détailler les crocodiliens n’est pas l’objet de ce site. Donc pour en savoir, je ne pourrait que vous conseiller de faire des recherches sur le web, où il existe de nombreuses ressources spécialisées.

Pour les curieux, vous pouvez également visiter la fermes au crocodiles à Pierrelate en Provence. J’y suis aller et j’ai trouvé la visite très intéressante. Ils disposent également d’un site Web : http://www.lafermeauxcrocodiles.com/