Aqua'Technic

Un décor externe en polystyrène

Certains se demanderont pourquoi un décors polystyrène à l’extérieur, sachant que généralement, on le met dans le bac.

Hé bien tout simplement pour gagner de la place dans le bac et disposer d’une profondeur maximale. De plus, le coût est moindre, du fait que l’on n’utilise pas de résine.

Les fournitures restent limitées. Le support est donc une plaque de polystyrène expansé aux dimensions de la façade arrière du bac et d’épaisseur adaptée, de 20 à 100 mm, sachant que plus c’est épais, moins on a de chance de traverser. Le reste concerne la peinture acrylique blanche, des colorants pour peinture et, naturellement, des chiffons et de l’eau pour le nettoyage.

Coté outillage, outre une bonne lame de cutter et une règle pour couper proprement la plaque, le décors est formé à l’aide d’une « chauffette » à gaz ou électrique, un fer à souder pour les failles et crevasses. La peinture est réalisée à l’aide de pinceaux dont un petit pour entrer dans les crevasses.

Je vais maintenant vous expliquer la réalisation (c’est mon premier essais) du décors de mon 600 litres implanté dans ma cave.

Mise en forme du support

Peinture du décors

La peinture et les colorants sont disposés sur une palette (ici, le cul d’un pot de peinture) et les mélanges sont effectués à chaque application de peinture, à chaque touche.

Toute la surface est ainsi recouverte. Les touches irrégulières se chevauchent et se mélangent afin d’éviter les changements brusques de coloris. Tout est question de dosage.

Afin d’accentuer l’effet de relief, la partie basse des creux est teintée de couleur plus claire leur partie supérieure.A l’aide d’un petit pinceau, le fond des crevasses est noirci directement avec du colorant noir afin d’augmenter l’effet de profondeur, en simulant une ombre.

Et pour finir

La réalisation d’un tel décor est assez rapide, le plus long étant le séchage de la peinture.

Un truc important est de laisser libre court à votre imagination, tant pour la mise en forme que pour la peinture. Les possibilités sont infinies. Par exemple, pour la peinture, vous pouvez imaginez un décor d’une couleur plus ou moins régulière (gris, ocre, marron…), sur laquelle sera appliquée des touches plus foncées.

Maintenant, à vous de jouer…