Cichlidés du Lac Malawi

Chindongo cyaneus

Chindongo cyaneus (Stauffer, 1988) est un Cichlidé du lac Malawi, attribué au genre Chindongo.

Description de l’espèce

Description originale : Stauffer, J. R., Jr.  1988 – Three new rock-dwelling cichlids (Teleostei: Cichlidae) from Lake Malawi, Africa. Copeia 1988 (no. 3): 663-668.

L’espèce a été décrite comme Pseudotropheus cyaneus, à partir de 6 spécimens (l’holotype USNM 290925, 1 mâle de 74 mm, 4 paratypes USNM 290926 et 5 paratypes BMNH 1987.11.18.13-17) collectés à Chinyamwezi Island.

L’étymologie du nom d’espèce  est dérivé du grec « cyano », qui signifie bleu, en référence à la couleur du patron mélanique de l’espèce.

Synonymes :

  • Pseudotropheus cyaneus Stauffer, 1988
  • Pseudotropheus elongatus (non Fryer, 1956), variété de Chinyamwezi Island

L’espèce

Chindongo cyaneus est un mbuna allongé mesurant une dizaine de centimètres de longueur pour les mâles, les femelles restant légèrement plus petites.

Le patron mélanique de Chindongo cyaneus est bleu sept barres verticales brunes plus ou moins marquées. Les joues et la zone gulaire sont jaune orangé. La nageoire dorsale est bleue à jaune, avec la pointe noire. Les parties supérieure et inférieure de la nageoire caudale sont noires. La nageoire anale présente une bande noire. Les mâles sont nettement plus colorés que les femelles, qui restent plus ternes.

Distribution et habitat

Chindongo cyaneus est endémique de Chinyamwezi Island, où il occupe l’habitat rocheux sans sédiments, à une profondeur généralement comprise entre 3 et 17 m, avec une profondeur maximale de 43 m.

Chindongo cyaneus est classé comme quasi-menacée sur la liste rouge de l’UICN :

Comportement, alimentation et reproduction

Chindongo cyaneus est un algivore qui se nourrit principalement d’Aufwuchs. Il défend défend un territoire, afin d’en préserver la couche biologique, en chassant agressivement les intrus.

Chindongo cyaneus est une espèce lithophile. Les mâles matures construisent un site de ponte en creusant une cavité sous une pierre et y attirent les femelles en faisant frétiller son corps. La ponte se déroule de la façon classique de la position dite en « T », prise alternativement par le mâle et la femelle. Les œufs sont pris en bouche immédiatement après avoir été pondus, la fécondation ayant lieu dans la cavité buccale de la femelle. Une fois la ponte terminée, la femelle quitte le site de ponte et se retire dans un abris entre les rochers, pendant la phase d’incubation.

Plus d’informations

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 2007, 4ème édition, p. 93 [Pseudotropheus cyaneus]
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 2001, 3ème édition, p. 67 [Pseudotropheus cyaneus]
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 1995, 2ème édition, p. 67 [Pseudotropheus cyaneus]
  • Stauffer, J. R., Jr.  1988 – Three new rock-dwelling cichlids (Teleostei: Cichlidae) from Lake Malawi, Africa. Copeia 1988 (no. 3): 663-668.

Plus d’info sur le Web

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *