Cichlidés du Lac Malawi

Rhamphochromis esox

Rhamphochromis esox (Boulenger, 1908)

Description

Description originale de l’espèce : Boulenger, George Albert. 1908. « Diagnoses of new fishes discovered by Capt. E. L. Rhoades in Lake Nyassa ». Annals and Magazine of Natural History. (Ser. 8) pp. 238-243.

Description de Ramphochromis esox Boulenger, 1908
Gravure tirée de Boulenger, 1915 - Catalogue of fishes of Africa in the British Museum (p. 436)
Gravure tirée de Boulenger, 1915 ; Catalogue of fishes of Africa in the British Museum

Cette espèce a été décrite à partir de trois spécimens : deux syntypes (BMNH 1908.10.27.63-64), collectés par le Capitaine E. L. Rhoades, et un squelette (BMNH 1908.10.27.65).

Ethymologiquement, le nom d’espèce fait référence au nom de genre Esox de la famille des Esocidae, qui comprend des prédateurs de forme allongée, comme Esox lucius, le brochet.

Synonymes :

L’espèce

Rhamphochromis esox est un grand prédateur pouvant atteindre 42 cm de longueur. Il a une forme allongée et cylindrique, très hydrodynamique lui permettant des frappes très rapides sur ses proies.

Le patron mélanique de Rhamphochromis esox est gris argenté. Il présente une bande noire horizontale dans le milieu des flancs et une petite bande plus fine dans la partie supérieure des flancs.

Distribution et habitat

Rhamphochromis esox est le seul membre du genre présent dans l’habitat rocheux, où il est rencontré jusqu’à des profondeurs de 65 m.

Rhamphochromis esox est classé comme espèce vulnérable sur la liste rouge de l’UICN :

Localement, Rhamphochromis esox, comme les autres espèces du genre est appelés Mcheni ou Ncheni. Il est apprécié comme nourriture, bien que comprenant beaucoup d’arrêtes, et est souvent consommé fumé. 

Alimentation, comportement et reproduction

Comme les autres membres du genre, Rhamphochromis esox, est un prédateur piscivore pratiquant la poursuite. Il se nourrit principalement de petits utakas et de la sardine du lac, appelée localement usipa (Engraulicypris sardella).

Maintenance en aquarium

Sa grande taille et son comportement de chasseur/ poursuiveur, nécessite de fournir à Rhamphochromis esox un espace de nage suffisant. Pour moi, il n’est pas envisageable de le maintenir dans un aquarium de moins de 15000 litres. En conséquence, je déconseille le maintient de cette de cette espèce en aquarium.

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 4ème édition – Cichlid Press – p. 164 [Rhamphochromis esox]
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 3ème édition – Cichlid Press – p. 335 [Rhamphochromis esox]
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 2ème édition – Cichlid Press – p. 339 [Rhamphochromis esox]
  • Boulanger G.A., 1915 – Catalogue of the fresh-water fishes of Africa in the British museum (Natural history) p. 435

Plus d’info sur le Web

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.