Cichlidés du Lac Malawi

Alticorpus mentale

Alticorpus mentale Stauffer & McKaye, 1988 – Espèce type

Description

Description originale : Stauffer, J.R., Jr., and K.R. McKaye. 1988. Description of a genus and three deep water species of fishes (Teleostei: Cichlidae) from Lake Malawi, Africa. Copeia 1988 (2): 441-449.

L’espèce type a été capturée à une profondeur de 75 m, près de Monkey Bay.

Etymologie : le nom de l’espèce vient du latin « mentum », qui signifie menton, en référence à la présence d’une proéminence osseuse au niveau de la symphyse dentaire (structure du menton), qui caractérise le genre.

L’espèce

Alticorpus mentale est l’espèce type du genre. Elle est la plus grande du genre, avec une longueur de 24cm et présente une forme plus allongée.
La mâchoire inférieure est relativement prognathe. Les canaux sensoriels sont modérément élargis, par rapport aux autres espèces du genre. L’espèce présente un faible nombre de peignes branchiaux (9 à 12) sur le premier arc branchial, par rapport à A. profundicola et A. peterdaviesi, qui en comptent 14 à 19.

Les mâles adultes territoriaux présentent un patron foncé, teinté de pourpre sur la partie supérieure du corps, avec la tête bleu-vert. Les nageoires impaires sont gris foncés. La partie supérieure de la dorsale est bordée de blanc. L’anale présente des ocelles jaunes à blancs. Les nageoires pectorales sont grisâtre transparentes. Les pelviennes sont noires avec du blanc.

Les femelles sont grises argentées, avec la partie supérieure du corps et de la tête teintées de pourpre, ainsi que la nageoire dorsale.

Alticorpus mentale Narungu - Photo prise à Narungu - Ad Konings - Cichlid press
Alticorpus mentale Narungu – Photo prise à Narungu – Ad Konings – Cichlid press

Distribution et habitat

Alticorpus mentale semble être distribué dans tout le lac. Il est pêché au chalut avec A. macrocleithrum et semble donc avoir le même habitat, à savoir l’habitat sablonneux à grande profondeur, de 30 à 150m.

Alimentation, comportement et reproduction

La structure de la bouche et la présence de dents pharyngiennes pointues semblent indiquer un comportement piscivore.

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 4ème édition – Cichlid Press – p. 400 (Alticorpus mentale)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 3ème édition – Cichlid Press – p. 300 (Alticorpus mentale)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 2ème édition – Cichlid Press – p. 301 (Alticorpus mentale)
  • J. Snoeks & R. Walapa – The genus Alticorpus Stauffer & McKaye, 1988 – The Cichlid diversity of Lake Malawi : Identification, distribution and taxonomy. p 37
  • Patrick Tawil – Les Aulonocara et espèces apparentées – RFC n° 92, octobre 1989, p8

Plus d’info sur le Web