Cichlidés du Lac Malawi

Aulonocara stuartgranti

Aulonocara stuartgranti Meyer & Riehl, 1985

Description

Description originale : Meyer, Manfred & R. Riehl. 1985 – Aulonocara baenschi n. sp. und Aulonocara stuartgranti n. sp., zwei neue Taxa aus der Familie Cichlidae vom Malawi-See (Pisces, Perciformes, Cichlidae). H.A. Baensch & R. Riehl, Aquarien Atlas, Band II. pp. 836-846

L’espèce a été décrite à partir de spécimens collectés à Mpanga Rocks, Chilumba, au Malawi, comprenant un holotype (SMF 20057) et 24 paratypes (SMF 20058-81).

Le nom de l’espèce a été donné en l’honneur de Stuart Grant, exportateur installé au Malawi, sur les rives du lac, décédé en 2007.

Konings considère les espèces d’Aulonocara hansbaenschi (forme bleu-rouge) et Aulonocara steveni (forme bleu-jaune) comme synonyme de Aulonocara stuartgranti. Ces deux espèces sont ici traité comme Aulonocara stuartgranti, cette mise en synonymie étant reprise dans le catalogue d’Eschmeyer.

L’espèce

Les mâles mesurent 10 à 12 cm et les femelles sont un peu plus petites.

Aulonocara stuartgranti présente de nombreuses variations géographiques avec des patrons mélaniques variables, entièrement bleu, comme à Chilumba, ou avec une dominante bleue plus ou moins intense et des variations de jaune (ex. steveni), d’orangé et parfois de rouges (ex. hansbaenschi).

Les femelles sont un peu plus petites, de couleur marron grisâtre et ressemblent à de nombreuse femelles du genre.

Distribution et Habitat

On trouve Aulonocara stuartgranti, pour les formes bleues, sur la cote Nord-Ouest du Malawi, entre Chizi Point et Ngara et sur la côte Est, de la rivière Ruhuhu au nord à la frontière entre Mozambique et le Malawi au sud.

A Chitimba bay, on rencontre deux formes distinctes. A faible profondeur une forme bleu à épaule jaune est connue sous le nom de « Maulana ». Un peu plus au large et plus profondément on rencontre une forme bleu, plus proche de la forme type, connue sous le nom de « Maisoni ».

Les formes bleu avec variations de rouge, anciennement dénommées Aulonocara hansbaenschi, sont distribuées dans la partie Sud-Est du lac, de Cobue à Chimwalani Reef. Une variété proche de celle de Cobue, est présente à Thumbi West, introduite par Peter Davis qui y tenait une station d’exportation.

Les formes bleu avec variation de jaune, anciennement dénommées Aulonocara steveni, sont distribuées sur la côte ouest, de Selewa à Kande Island, et sur la côte est, de Pombo Rocks à Ntumba.

Répartition des formes de Aulonoca stuartgranti

Aulonocara stuartgranti occupe la zone intermédiaire entre les planchers rocheux et sablonneux à une profondeur allant de 10 à 25 mètres. Des groupes sont parfois rencontrés dans des cavernes constituées par des amas de roches.

Aulonocara stuartgranti à Tchinga Reef, Usisya
Aulonocara stuartgranti à Lion’s Cove

L’aquarium

Un volume de 250 litres sera le minimum pour la maintenance d’un trio. Le décor doit comprendre un ou plusieurs amas de roches, ainsi que des plages de sables.

Aulonocara stuartgranti est un Cichlidé agréable et beau qui n’aime pas la compagnie de poissons trop vifs. Ce joyau de l’aquarium cohabitera bien avec des espèces calmes, tel que Copadichromis, Placidochromis, Sciaenochromis fryeri… Il peut également cohabiter avec de petits Mbunas au tempérament proche, comme Maylandia livingstonii, ainsi qu’avec d’autres Aulonocara, pourvu que leur forme et leur patron mélanique soit suffisamment différents, y compris en ce qui concerne les femelles, afin d’éviter toute confusion et risque d’hybridation.

Alimentation

Dans son milieu naturel, Aulonocara stuartgranti se nourrit de petits invertébrés qu’il extrait du sable et des couches de sédiments.

En aquarium, la nourriture devra être variée et équilibrée, avec une touche de crevettes, krills, artémias…

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 4ème édition, p. 245 (Aulonocara stuartgranti)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 3ème édition, p. 194 (Aulonocara stuartgranti)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 2ème édition, p. 191, 194, 196, 197 et 203 (Aulonocara stuartgranti)
  • Ad Konings – Le Guide Back to Nature des Cichlidés du Malawi – Cichlid Press – 2ème édition, p. 65 (Aulonocara stuartgranti)
  • V. Soliveres – Aulonocara stuartgranti « Ngara » – RFC n° 182, octobre 1998
  • V. Soliveres – Aulonocara stuartgranti « Maulana » – RFC n° 168, avril 1997
  • J-M Oubloup – Aulonocara – RFC n°134, décembre 1993
  • Patrick Tawil – Les Aulonocara et espèces apparentées – RFC n° 93, novembre 1989
  • W. Staeck et H. Linke, « Cichlides africains, espèces d’Afrique orientale » – Tetra, édition 1999

Plus d’informations sur le Web


Editions de l’article

< 2012 : Edition initiale de l’article
3 mars 2012 : Reprise de l’article et ajout de photos.
15 novembre : Reprise de l’article et ajout de photos regroupement des espèces stuartgranti, steveni et hansbaenschi.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.