Cichlidés du Lac Malawi

Aulonocara brevinidus

Aulonocara brevinidus Konings, 1995

Systématique & taxinomie

Description originale : Konings, A. 1995a. A review of the sand-dwelling species of the genus Aulonocara, with the description of three new species. The Cichlids Yearbook, Volume 5: 26-36. Cichlid Press, St. Leon-Rot, Germany; 96 pp.

L’espèce a été décrite à partir de 7 spécimens prélevés à Masinje, au sud de la Nsinje River (Malawi), le 1 novembre 1989 par Konings : L’holotype est une femelle de 9.89 cm de longueur standard, MRAC 94-56-P-55. Les 6 Paratypes comprennent 3 mâles et 3 femelles, MRAC 94-56-P-56 à 61.

Etymologie : Le nom de l’espèce vient du latin « brevis », signifiant « court, peu profond » et « nidus », signifiant « nid », en référence au nid peu profond, en forme de cuvette, que construit le mâle dans le sable.

L’espèce était anciennement nommée Aulonocara sp. « blue gold sand » et parfois exporté comme Aulonocara Blue Gold Sand.

L’espèce

Aulonocara brevinidus est un petit Aulonocara sabulicole de forme allongée mesurant une dizaine de centimètre, en milieu naturel. Les mâles sont de couleur bleu argenté, avec des barres légèrement plus foncées. Les femelles restent gris argentée, avec 7 barres verticales, sous la nageoire dorsale, légèrement marquées ou invisible.
Aulonocara brevinidus ne semble pas présenter de variation géographique.

Aulonocara brevinidus (Abysse, mars 2008)
Aulonocara brevinidus (Abysse, mars 2008)

Morphologiquement, il peut être distingué des autres espèces d’Aulonocara sabulicole, par les caractéristiques générales suivantes :

Distribution et habitat

La distribution de l’espèce semble limitée à la cote est du lac, de Lupingu (Tanzanie) à Makanjila Point (Malawi), ainsi que dans la partie Sud-Ouest, à Nkhomo Reef. L’espèce a été rencontrée notamment en Tanzanie à Lupingu et Manda, au Mozambique à Wikihi, Mara Point et Chiloelo, ainsi qu’au Malawi à Ntekete, Narungu et Nkhomo Reef.
Il occupe l’habitat sablonneux à une profondeur d’environ 20m.

Aulonocara brevinidus, variété de Nkhomo Reef, photographiée in-situ par Ad Konings
Aulonocara brevinidus, variété de Nkhomo Reef, photographiée in-situ par Ad Konings

Alimentation, comportement et reproduction

Aulonocara brevinidus se nourrit de petits invertébrés qu’il prélève dans le substrat, après les avoir localisé à l’aide de ses pores céphaliques.

On rencontre des mâles en robe de reproduction durant toute l’année. Les mâles territoriaux construisent de petits nids de 15 à 20 cm de diamètre et peu profonds (2 à 3 cm), en forme de cuvette, qu’ils défendent contre les autres mâles. Les femelles en incubation se rassemblent en petits bancs, entre les territoires de mâles.

Aulonocara brevinidus (Abysse, mars 2008)
Aulonocara brevinidus (Abysse, mars 2008)

Maintenance en aquarium

L’espèce est peu courante dans le commerce et rarement exportée. Elle n’est pas territoriale et peut être maintenue en petit groupe dans un aquarium d’au moins 450 litres. En bac monospécifique, le volume peut être réduit à un minimum de 250 litres. Le décor devra être à forte tendance sablonneuse, avec au moins une vaste zone dans laquelle les mâles pourront installer leur nid.
Il cohabite sans problème avec des espèces plutôt calmes d’Haplochrominiens. Aulonocara brevinidus peut être maintenu avec d’autres espèces d’Aulonocara, mais surtout pas avec Aulonocara aquilonium, qui en est trop proche.

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 4ème édition – Cichlid Press – p. 360 (Aulonocara brevinidus)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 3ème édition – Cichlid Press – p. 279 (Aulonocara brevinidus)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – 2ème édition – Cichlid Press – p. 281 (Aulonocara brevinidus)
  • Ad Konings – Une révision des espèces sabulicoles du genre Aulonocara – Le Cichlidés yearbook volume 5, p. 26 – 1995 – Cichlid Press
  • Vincent Soliveres – Aulono-passion : Les Aulonocara ou l’histoire d’une passion – RFC n° 251, p.12 – Association France Cichlid

Plus d’info sur le Web