Cichlidés du Lac Malawi

Aulonocara aquilonium

Aulonocara aquilonium Konings, 1995

Systématique & taxinomie

Description originale : Konings, A. 1995a. A review of the sand-dwelling species of the genus Aulonocara, with the description of three new species. The Cichlids Yearbook, Volume 5: 26-36. Cichlid Press, St. Leon-Rot, Germany; 96 pp.
L’espèce a été décrite à partir de spécimens prélevés à Mdoka (Malawi) : holotype mâle de 10,49 cm MRAC 94-56-P-62 et 9 paratypes 7 mâles et 2 femelles MRAC 94-56-P-63 à 71

Etymologie : le nom de l’espèce vient du latin : « aquilonius (a, um) », signifiant « du nord », en référence à sa distribution connue dans le lac.

Synonymes : Aulonocara auditor (non Trewavas, 1935)
Appellations commerciales : Aulonocara Auditor

L’espèce

Aulonocara aquilonium est un petit Aulonocara de forme allongée mesurant une dizaine de centimètres. Les mâles sont de couleur bleu/argent, avec des barres légèrement marquées. La nageoire dorsale du mâle comprend une marge noire avec une large bande bleue très claire  en-dessous. La nageoire anale est noire avec des tâches jaunes. Les femelles restent gris argentée, avec des barres légèrement marquées ou invisible et possèdent également des tâches ovoïdes sur la nageoire anale.

Aulonocara aquilonium
Aulonocara aquilonium (Abysse, mars 2008)

Morphologiquement, il peut être distingué des autres espèces d’Aulonocara sabulicole, par les caractéristiques générales suivantes :

Distribution et habitat

L’espèce est rencontrée au nord du lac, près de Mdoka, où il occupe l’habitat sablonneux. Elle peut être observée en groupe dans les parties sablonneuses de l’habitat intermédiaire, entre 12 et 25m de profondeur. Un mâle conspécifique à l’espèce a été photographié par Konings à Charo, à une profondeur de 40m.

Alimentation, comportement et reproduction

Aulonocara aquilonium se nourrit de petits invertébrés qu’il prélève du substrat, après les avoir localisés à l’aide de ses pores céphaliques. La période de reproduction semble avoir lieux en novembre et décembre. Les males défendent des dépressions sur le sable, entre ou contre les roches. L’espèce a été observée en période de reproduction en novembre et décembre

Maintenance en aquarium

Aulonocara aquilonium est pacifique envers les autres espèces et ses congénères dans un bac suffisamment vaste.
L’aquarium doit avoir un volume d’au moins 500 litres pour un petit groupe d’individus (2M/3-4F) et être doté d’une vaste plage sable fin. Ses colocataires seront choisis parmi des espèces calmes en évitant les Mbunas, trop remuants. Aulonocara aquilonium peut être maintenu avec d’autres espèces d’Aulonocara, mais surtout pas avec Aulonocara brevinidus, qui en est trop proche.

Je maintiens Aulonocara aquilonium depuis fin 2005. Au nombre de 6, il groupe avait été introduit dans mon 1800 litres. Ils restaient souvent groupés en petit banc, à nager près de sol et généralement le long de la glace frontale. En ce début 2010, il me reste 2 spécimens. Toujours accolés, ils multiplient les allers retours dans le bac, toujours de la même manière, la bouche près du sol et presque toujours le long de la façade avant du bac. Depuis le début, le mâle dominant n’a jamais réellement pris de couleurs et aucune tentative de reproduction n’a été constaté. Je pense que celle-ci doit être envisagée dans un bac de plus petites dimensions, de préférence en mono-spécifique.

Aulonocara aquilonium
Aulonocara aquilonium

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 4ème édition, p. 360 (Aulonocara aquilonium)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 3ème édition, p. 279 (Aulonocara aquilonium)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 2ème édition, p. 279, 281 (Aulonocara aquilonium)
  • Ad Konings – Une révision des espèces sabulicoles du genre Aulonocara – Le Cichlidés yearbook volume 5, p. 26 – 1995 – Cichlid Press
  • Ad Konings – Aulonocara auditor (Trewavas, 1935) – Le Cichlidés yearbook volume 1, p. 33 – 1992 – Cichlid Press
  • Thierry Pallier – Aulonocara aquilonium – RFC n° 152, p. 11, octobre 1995 – Association France Cichlid.
  • Vincent Soliveres – Aulono-passion : Les Aulonocara ou l’histoire d’une passion – RFC n° 251, p.10 – Association France Cichlid

Plus d’info sur le Web