Cichlidés du Lac Malawi

Aulonocara rostratum

Aulonocara rostratum Trewavas, 1935

Description

Synonymes :

  • Aulonocara rostrata Trewavas, 1935
  • Aulonocara macrochir Trewavas 1935

Description originale : Trewavas, E. 1935. A synopsis of the cichlid fishes of Lake Nyasa. Annals and Magazine of Natural History (10) 16: 65-118.
L’espèce a été décrite à partir de spécimens prélevés à Vua  : lectotype BMNH 1935.6.14.2279 et paralectotypes BMNH 1935.6.14.2271-2276 (7), MNHN 1937-0238 [ex BMNH] (1), NMW 33013 (1).

Etymologie : le nom de l’espèce vient du latin : « rostratus (a, um) », signifiant « recourbé en forme de bec, garni d’un bec ou d’une pointe », en référence la forme pointue de son museau.

En 1995, dans sa révision des espèces d’Aulonocara sabulicoles, Konings a réxaminé 3 spécimens (2 mâles et 1 femelles), MRAC 94-56-P-37 à 39, qu’il a lui même collecté en novembre 1990 à Mdoka (Malawi).

L’espèce

Aulonocara rostratum est la plus grande espèce du genre, avec une longueur pouvant dépassant la quinzaine de centimètre, dans le milieu naturel et pouvant atteindre la vingtaine de centimètres en aquarium. Les mâles arborent une couleur bleue, avec des barres légèrement marquées. L’espèce de semble pas présenter de véritable variation géographique. Toutefois, les populations du nord semblent de couleurs plus foncées

Aulonocara rostratum (Abysse, mars 2008)
Aulonocara rostratum (Abysse, mars 2008)

Morphologiquement, il peut être distingué des autres espèces d’Aulonocara sabulicole, par les caractéristiques générales suivantes :

Distribution et habitat

Aulonocara rostratum est commun dans l’ensemble du lac où il occupe l’habitat sablonneux découvert à des profondeurs de 15 à 30 mètres.
L’espèce a été observée à Mdoka, Msuli Point, Kande Island, West Reef, Hongi Island,Chimwalani Reef et Luwala Reef.

L’espèce ne semble pas présenter de variation géographique. Toutefois, au nord du lac, les mâles semblent présenter une couleur plus sombre.

Comportement et reproduction

Aulonocara rostratum s’alimente de la manière caractéristique du genre, en prélevant de petits invertébrés qu’il détecte dans le substrat grace à ses pores sensoriels dilatés présents sur la tête.

Les mâles reproducteurs se regroupent pour former des colonies et creusent des cratères, sans bordures, en guise de site de reproduction, dans le sable, espacés d’environ 2 mètres les uns des autres, formant ce que l’on appelle des leks. Les femelles, seules ou en groupent, errent et fourragent dans leur habitat. Les femelles prêtes à pondre se rendent dans la colonie de reproduction, à la recherche d’un mâle.

Maintenance en aquarium

S’agissant de la plus grande des espèces du genre, il lui faudra un bac suffisamment vaste avec une plage de sable conséquente. Un volume de 600 litres semble être un minimum. L’espèce est pacifique et peut être maintenues avec des haplochrominiens de tempérament assez calme et du fait de sa forme particulière, il peut sans problème cohabiter avec d’autres espèces du genre. Toutefois, il sera nécessaire de rester vigilant, car l’espèce semble fragile  et sa maintenance sur du long terme difficile.

Aulonocara rostratum (Abysse, mars 2008)
Aulonocara rostratum (Abysse, mars 2008)

Bibliographie

  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 4ème édition, p. 356 (Aulonocara rostratum)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 3ème édition, p. 275 (Aulonocara rostratum)
  • Ad Konings – Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel – Cichlid Press – 2ème édition, p. 278 (Aulonocara rostratum)
  • Ad Konings – Le guide Back to Nature des Cichlidés du Malawi – Cichlid Press – 2ème édition, p. 63 (Aulonocara rostratum)
  • Ad Konings – Une révision des espèces sabulicoles du genre Aulonocara – Le Cichlidés yearbook volume 5, p. 26 – 1995 – Cichlid Press
  • Jos Snoeks and Mark Hanssens – Identification guidelines to other non-mbuna – The Cichlid diversity of Lake Malawi : Identification, distribution and Taxonomie. p. 268
  • Vincent Soliveres – Aulono-passion : Les Aulonocara ou l’histoire d’une passion – RFC n° 251, p.12 – Association France Cichlid

Plus d’info sur le Web